Des projets ambitieux pour livrer des infrastructures de haute qualité en Afrique orientale et australe ont été dévoilés

  • Date d'écriture
  • octobre, 2017
  • Bertrand Belben
  • Directeur du développement d’affaires, Afrique orientale et australe, InfraCo Africa
  • bbelben@infracoafrica.com

Nairobi, Kenya : GuarantCo et InfraCo Africa ont marqué hier l'ouverture officielle de leur première filiale en Afrique qui couvrira, depuis ses bureaux à Nairobi, les régions du sud et de l’est du continent.

Ces deux entreprises font partie du Private Infrastructure Development Group (PIDG), une société multilatérale basée à Londres et qui opère dans la région depuis plus de 15 ans.

GuarantCo a été fondé par le PIDG en 2006 afin d’encourager le développement d’infrastructures dans les pays à faible revenu, par le biais de la fourniture de garanties de crédits qui permettront aux projets d’infrastructure d’obtenir le financement par emprunt dont ils ont besoin. Depuis sa création, GuarantCo a fourni des garanties pour une valeur totale d’environ 700 millions de dollars US. La participation de GuarantCo dans les projets hydrauliques, de voirie et d’électrification des zones rurales en Afrique et en Asie a permis aux populations locales d’accéder à des infrastructures essentielles.

InfraCo Africa a été fondé en 2004 pour apporter le capital risque aux premières phases des projets, son expertise dans le développement du secteur privé et les plus hautes normes d’exploitation, dans le but d’appuyer les projets d’infrastructure dans une large gamme de secteurs en Afrique subsaharienne. À ce jour, ses projets ont mobilisé plus de 2 milliards de dollars US en investissements et ont permis à près de 13 millions de personnes d’accéder à des infrastructures neuves, améliorant ainsi le niveau de vie et stimulant la croissance économique de la région.

L’équipe locale renforcera l’engagement du PIDG envers les marchés locaux, initiera de nouveaux contrats, mobilisera des capitaux privés et sera en mesure de répondre rapidement et avec souplesse aux besoins de leurs portefeuilles de projets. Disposer d’une présence locale en Afrique orientale et australe permettra également de resserrer les liens avec les partenaires régionaux, les gouvernements et les investisseurs.

« Nous sommes confiants que l’établissement de nos nouveaux bureaux nous permettra de renforcer davantage notre présence dans la région, notamment grâce à notre ‘‘cohabitation’’ avec InfraCo Africa, une entreprise spécialisée dans le financement et le développement de projets conçue pur assumer les risques et les coûts des phases initiales des projets. Notre installation dans ces locaux fait gage de l’engagement de GuarantCo à catalyser et déployer des projets d’infrastructure dans la région, ainsi qu’à appuyer la croissance des marchés de capitaux locaux afin de fournir des solutions qui profiteront à la société toute entière » (Janice Kotut, Directrice régionale, Afrique orientale et australe, GuarantCo).

Dans son discours lors de l’inauguration des locaux, Brian Count, Président d’InfraCo Africa, a déclaré :

« Nous sommes ravis d’établir une base commune à Nairobi, aux côtés de notre société sœur du PIDG, GuarantCo. Cette association créera des opportunités d’exploiter les activités complémentaires de nos deux sociétés, le PIDG et ses donateurs au sens large, collaborant avec le secteur privé pour livrer davantage d’infrastructures à l’Afrique orientale et australe. Nous croyons que le siège de Nairobi nous permettra de mieux identifier les opportunités de projet et de développer de meilleures relations avec les décideurs et nos partenaires clés. »

GuarantCo et InfraCo Africa sont détenues à 100 % par le PIDG et financées par :

2

  • Bertrand Belben
  • Directeur du développement d’affaires, Afrique orientale et australe, InfraCo Africa
  • bbelben@infracoafrica.com
NOTES TO EDITORS

About GuarantCo

GuarantCo is part of the multilateral Private Infrastructure Development Group (PIDG), providing local currency guarantees to regional banks and bond investors, to help infrastructure projects raise debt finance. Founded in 2006, GuarantCo has to date provided 41 guarantees to a total value of around USD 700m. Those guarantees have supported water, road and rural electrification projects in Africa and Asia improving access to critical infrastructure for the local population. Although GuarantCo can provide dollar-denominated guarantees in fragile and conflict-affected states its secondary mission is to ‘de-dollarise’ infrastructure projects to help local capital markets develop. GuarantCo is one-of-a-kind – the only local currency guarantee facility in the world targeting infrastructure in frontier markets. GuarantCo is funded by the UK (DFID), Switzerland (SECO), Sweden (Sida), the Netherlands (DGIS through FMO) and Australia (DFAT). See GuarantCo’s chapter in PIDG’s 2016 Annual Report to learn more about its cumulative development results. To find out more visit: www.guarantco.com

 

About InfraCo Africa

InfraCo Africa is part of the multilateral Private Infrastructure Development Group (PIDG). InfraCo Africa seeks to alleviate poverty by mobilising private investment into infrastructure projects in sub-Saharan Africa’s poorest countries. It addresses the risks and costs of early-stage project development: funding teams of experienced developers and providing risk capital to those projects which need the financial commitment and leverage that InfraCo Africa can bring. InfraCo Africa is funded by the UK (DFID), Switzerland (SECO), and the Ministry of the Netherlands. See InfraCo Africa’s chapter in PIDG’s 2016 Annual Report to learn more about its cumulative development results. To find out more visit: www.infracoafrica.com

 

About PIDG

The Private Infrastructure Development Group (PIDG): PIDG encourages and mobilises private investment in infrastructure in the frontier markets of sub-Saharan Africa, south and south-east Asia, to help promote economic development and combat poverty. Since 2002, PIDG has supported 154 infrastructure projects to financial close and provided 222 million people with access to new or improved infrastructure. PIDG is funded by donors from seven countries (UK, Switzerland, Australia, Norway, Sweden, Netherlands, Germany) and the World Bank Group.
To find out more visit: www.pidg.org